Jan WEENIX (Amsterdam, 1642 - Amsterdam, 1719)

Lot 315
Got to lot
Estimation :
40000 - 60000 EUR
Result without fees
Result : 160 000EUR
Jan WEENIX (Amsterdam, 1642 - Amsterdam, 1719)
Trophée de chasse au lièvre, au bruant jaune, martin-pêcheur et deux perdrix devant un vase de pierre sculpté et une rose trémière Toile H. 101 cm - L. 91 cm ET Beau cadre en bois sculpté et doré, XVIIe- XVIIIe siècle. Provenance: Collection Alfred Lacaze (1846-1922); Puis par descendance. Avant de former un genre à part entière au sein de la peinture de nature morte, les pièces de gibier furent représentées dans des allégories de l'automne ou des scènes de la vie de Diane chasseresse. Les scènes de cuisine en vogue en Flandre au XVIe siècle avec les oeuvres de Peter Aersten ou Joachim Beuckelaer offrent aux peintres l'opportunité de travailler le rendu des poils et des plumes, des matières chatoyantes et de leurs variations colorées. Au XVIIe siècle, ceux-ci quittent la cuisine pour être présentés sur le marbre de tables à gibier ou en extérieur, avec l'attirail du chasseur et souvent sous la garde de son chien. Le gibier n'est plus au service de l'art culinaire mais, véritable trophée de chasse, il célèbre l'art cynégétique. Si partout en Europe des artistes suivent ce mouvement initié par Jan Fyt de retour à Anvers en 1641 après un séjour en France et en Italie, c'est en Hollande que se trouvent les meilleurs artistes de la génération suivante avec, notamment, Willem van Aelst (1627- vers 1683) et Melchior de Hondecoeter (1636-1695). Jan Weenix est le fils de Jan Baptist Weenix, célèbre pour ses scènes portuaires ou ses paysages de ruines, et le cousin de Melchior de Hondecoeter. Si Willem van Aelst a aimé présenter les pièces de gibier dans des niches de pierre, Jan Weenix ouvre ses compositions sur des perspectives de jardins paysagers, leur apportant ainsi une note de légèreté. La vanité du temps qui passe reste cependant discrètement évoquée par le faste de bâtiments voués au vieillissement et la présence de fleurs qui faneront. L'urne accidentée et la rose trémière qui annonce la fin de l'été sont ici deux motifs du même registre que le gibier mort. De Jan F
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue