Aaron BILIS (1893-1971)

Lot 300
Aller au lot
150 - 200 €
Résultats sans frais
Résultat : 250 €

Aaron BILIS (1893-1971)

Portrait de Paul Valéry, 1928
Dessin au fusain, signé et daté en bas à droite
H. 50,5 cm - L. 37,5 cm
Mouillures dans la marge gauche

Expositions:
- A. Bilis, Portraits, Paris, Hôtel Jean Charpentier, 24 février - 10 mars 1931, (numéro 15), reproduit dans le catalogue de l'exposition dont la copie pourra être remise à l'acquéreur
- A. Bilis, Portraits de Personnalités Contemporaines Paysages et Etudes, Rabat (Maroc), Bab Rouah, 22 mai - 3 juin 1963, (numéro 39)
- A. Bilis, Exposiçào de retratos de personalidades contemporâneas, paisagens e estudos, Ateneu Comercial de Porto (Portugal) 7 au 19 décembre 1970, (numéro 55)
- Aaron Bilis, Cinquante portraits de musiciens, dans le cadre du 40e Festival de musique de Strasbourg, Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg, 3 au 30 juin 1978, (numéro 23)

Oeuvres d'Aaron Bilis (1893-1971)

Fonds d’atelier Aaron BILIS (1893-1971), peintre voyageur aux milles vies et aux milles rencontres !
La maison de vente de Baecque & associés est fière et heureuse de vous faire découvrir une collection tout à fait inédite de plusieurs dizaines d’oeuvres, tableaux, dessins, miniatures, réalisés par un artiste extraordinaire, Aaron Bilis.
Né en Russie à Odessa en 1893 (Actuelle Ukraine), Aaron Bilis manifeste très vite une appétence pour le dessin, qui le verra étudier d’abord à l’Académie Impériale des Beaux-Arts d’Odessa, avant de le voir poursuivre sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris au sein de l’Atelier Cormon.
Inlassable voyageur, il s’installe dès 1915 en Amérique du Sud, parcourant le Brésil et l’Argentine dont il prendra la nationalité. Illustrateur et portraitiste mondain très recherché, il n’hésite pas à mettre son talent au service de la presse et de l’édition, tout en développant la singularité d’une sensibilité personnelle, qui l’amène à rencontrer les indiens Mapuches du Chili dans une approche ethnographique unique, fascinante et bouleversante.
De retour à Paris, dans l’effervescence du Montparnasse des Années folles, il multiplie les rencontres et se lance dans la réalisation d’un projet incroyable en créant un véritable panthéon littéraire, artistique et musical, croquant de son trait de fusain brillant et précis, les plus célèbres de ses contemporains de Marc Chagall à James Joyce en passant par Paul Valéry, ensemble dont il offrira à la Bibliothèque Nationale les reproductions qui intégreront le fameux Cabinet des Estampes.
L’Exposition Coloniale de 1931 lui donne une fantastique opportunité de traduire sur le papier à travers un formidable kaléidoscope, hymne à la diversité des peuples, son amour des hommes et sa bienveillante curiosité.
Citoyen d’un monde dont il n’avait de cesse de vanter les beautés et l’intelligence, AAaron Bilis s’éteint à Porto en 1971.
Précieusement conservées dans sa famille, ses oeuvres sont pour la première fois proposées aux enchères.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue