Raymond GRANDJEAN (1929-2006)

Lot 181
1 000 - 1 200 €
Résultats sans frais
Résultat : 3 200 €

Raymond GRANDJEAN (1929-2006)

La fête d'Arsène, 1953
Huile sur toile, signée et datée en bas à gauche, contresignée et titrée au dos
Petit trou
H. 38 cm - L. 46 cm DV
Provenance: Collection Raymond Fiévet Les Grandjean de Raymond Fiévet Au début des années 1950, le jeune Raymond Grandjean, autodidacte boulimique, fasciné par l'oeuvre de Paul Klee et ses méandres oniriques pratique une abstraction géométrique aussi jubilatoire que colorée, célébrant la ville, ou plus exactement sa banlieue (Villeurbanne), avec émerveillement.
Raymond Fiévet (1922-2011), poète, poursuit les mêmes buts à travers une prose marquée par l'esprit des dadaïste et la volonté de réveiller une torpeur et un conformisme local par un activisme enthousiaste et généreux. La rencontre entre les deux est inéluctable et leur collaboration aussi fructueuse que facétieuse. Outre leur participation à des revues aussi éphémères qu'avantgardistes comme Lance-Flammes future Tropiques ou Revolver, «organe de combat dont le propos était d'abattre avec du sang à la une, le confort intellectuel provincial», comme l'écrivait René Deroudille dans une article du Dauphiné Libéré en mars 1957, les deux Raymond cosigneront ensemble quelques rarissimes opuscules, Fiévet écrivant, Grandjean dessinant, à l'instar d'Affiches, tiré à 12 exemplaires et dont la «mise en page a été faite dans le hall de la Gare des Brotteaux, un matin de Noel 1952 au départ de 11h08».
Approche d'une ville, édité en 1954 par Armand Hénneuse demeure le plus beau témoignage de cette approche commune, libre et indépendante. Par la suite, Raymond Fiévet s'installera à Paris et Michel Dansel dans son Paris secret publié en 2017, évoque la mémoire du «poète de la fatalité et du déchirement qui vécut dans la discrétion la plus absolue».
La collection unique et inédite de ces neuf tableaux éclaire d'un regard neuf, le rapport fascinant que Raymond Grandjean, artiste toujours surprenant et qui n'aimait définitivement pas la campagne, entretenait avec la ville, Cosmogonie théâtrale de tous les possibles, des Nuit de Gare, du Jackson asphalte ou de La Fête à Arsène.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue