Auguste RODIN (1840-1917) Deux Bacchantes... - Lot 162 - De Baecque et Associés

Lot 162
Aller au lot
Estimation :
30000 - 50000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 95 000EUR
Auguste RODIN (1840-1917) Deux Bacchantes... - Lot 162 - De Baecque et Associés
Auguste RODIN (1840-1917)
Deux Bacchantes s'enlaçant ou La Faunesse et la Nature ou La Nature
Modèle créé vers 1894
Plâtre
Signé « Rodin » et dédicacé « A Focillon »
H. 16 cm

Provenance :
Victor Focillon (1849-1918)
Henri Focillon (1881-1943)
Par descendance.

On y joint :
-une lettre autographe de Rodin située et datée Paris 21 juin 1898 : « Cher ami, je vous remercie beaucoup de m'avoir témoigné votre sympathie en signant sur la liste de souscription de mon Balzac et je vous serre les mains bien cordialement, Aug. Rodin / Quand voudrez-vous prendre le petit plâtre que j'ai la grande envie de vous offrir ? » ;
-une carte de remerciement au format d'une carte postale représentant le Penseur et signée à la plume « Aug. Rodin » .


Autres exemplaires dans les collections publiques :

Plâtres :
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant, plâtres, H. 17,5 x L. 16,4 x P. 11 cm, Paris, musée Rodin, inv. S. 2751 à S.2755 ;
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant sur colonne, vers 1896, plâtre, H. 15,4 x L. 18 x P. 19,5 cm, Paris, musée Rodin, S.4062 ;
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant, plâtre, Dresde, Staatliche Kunstsammlung Museum, don de Rodin en 1904, détruit lors de la dernière guerre ;
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant, plâtre, dédicacé « A Clémenceau au maître très affectionné », Paris, Musée Clémenceau.
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant (petit modèle), vers 1896, plâtre, signé et dédicacé « Au grand Maître / C. Monet / son ami Rodin », H. 17,6 x L. 16,8 x P. 11,6 cm, Paris, musée Marmottant, inv. 2018.1.1 ;
Bronzes :
-Auguste Rodin, Bacchantes s'enlaçant, 1927, bronze, signé « Rodin » à l'intérieur et à l'avant de la terrasse, marque du fondeur « Alexis. RUDIER. /. Fondeur. PARIS », H. 38,8 x L. 37,3 x P. 26,9 cm, Paris, musée Rodin, S.01122 ;
-Auguste Rodin, Deux Bacchantes s'enlaçant, bronze, H. 15,5 cm, Cambridge, The Fitzwilliam Museum, inv. M.2-1966 ;
-Auguste Rodin, Deux Bacchantes s'enlaçant, bronze, signé et dédicacé « A Escudier / Rodin », porte la marque du fondeur « Alexis RUDIER. / . Fondeur. Paris. », H. 17,2 cm, Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, inv.nr. MIN, 3072 ;
-Auguste Rodin, Deux Bacchantes s'enlaçant, avant 1900, bronze, signé « A. Rodin » et porte la marque du fondeur « A. Rudier. Fondeur. Paris » H. 18 x L. 16 x P. 12 cm, Tokyo, musée national d'art occidental, inv. S.1959-0003

Littérature en rapport :

-Antoinette Le Normand-Romain, Rodin en 1900 : l'exposition de l'Alma, cat. exp. Paris, Musée du Luxembourg, 12 mars-15 juillet 2001, Paris, Réunion des musées nationaux, 2001, p.30 ;
-Antoinette Le Normand-Romain, Rodin la Porte de l'Enfer, Paris, Musée Rodin, 2002.
-Antoinette Le Normand-Romain, La sculpture dans l'espace, cat. exp. Paris, musée Rodin, 17 novembre 2005-26 février 2006, Paris, Éditions du musée Rodin, 2005, p. 53 ;
- Antoinette Le Normand-Romain, Rodin et le bronze : catalogue des oeuvres conservées au musée Rodin, Paris, Réunion des musées nationaux, 2007, vol.1, pp. 148-150 ;


Comme souvent, Rodin associe ici deux figures indépendantes pour créer un groupe autonome. Cet assemblage qui a porté successivement différents titres est choisi par le sculpteur pour figurer en bonne place lors de sa grande rétrospective de 1900 au pavillon de l'Alma (présenté sous le n°44 ; Paris, musée Rodin, inv. S.4062). Placé au sommet d'une haute colonne à décor de coeurs dans sa partie basse, ce groupe de petite taille prend alors toute sa dimension onirique. On connait l'immense talent de Rodin pour mettre en valeur et inscrire dans l'espace son travail, tout particulièrement lorsqu'il s'agit d'oeuvres en plâtre. On sait aussi qu'il oeuvra toute sa vie pour donner des lettres de noblesse au plâtre, matériau dont la simplicité pure et charnelle apparait aujourd'hui évidente pour servir au plus juste l'art du « génie de Meudon ».
Si une dizaine d'exemplaires en plâtre de ce modèle est aujourd'hui répertoriée, notre groupe, dédicacé au peintre Victor Focillon, est inédit. L'oeuvre est accompagnée d'un beau document autographe du sculpteur remerciant Focillon pour son soutien au moment de la complexe affaire de la souscription du Balzac et l'invitant à venir chercher ce plâtre qu'il lui offre en remerciement.
L'un des deux personnages de ce couple enlacé, la bacchante, est identifiable à ses jambes velues terminées en sabot. Elle ne semble pas avoir été utilisée ailleurs par Rodin pour former un autre groupe. A contrario, on retrouve régulièrement la Jeune femme aux jambes repliées, (Paris, musée Rodin, inv. S4065), le second personnage du couple. Elle est présente sur les reliefs du bas des vantaux de La Porte de l'Enfer (Paris, musée Rodin, inv. S.66 et S.67). Elle est aussi associée, de façon poétique et ludique, à une branche de houx (Paris, musée Rodin, inv.S.2636)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue