STUDIO LIPNITZKI

Lot 113
Aller au lot
Estimation :
300 - 500 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 1 500EUR
STUDIO LIPNITZKI
Portraits de la danseuse Lisa Duncan c.1935
13 tirages argentiques d’époque dont deux avec tampon du studio au verso : Studio Lipnitzki 40, Rue du Colisée, Paris. On joint une pochette papier de la même époque avec nom et adresse du studio.
Divers formats : 9 x 6,5 cm à 23,8x18,3 cm
Lisa Duncan, est née à Dresde (Allemagne) en 1898 et décédée à Dresde en 1976.
Confiée à Isadora Duncan à l'âge de six ans, Lisa Milker, qui devient Lisa Duncan en 1920, fait partie de ces danseuses Isadoriennes que Fernand Divoire nommait les Isadorables. Elevée par Isadora, puis par sa sœur Elizabeth, Lisa passe son enfance entre l'Allemagne et la France avant de partir, lorsque la première guerre mondiale éclate, à New-York. Là-bas, elle se produit sur scène dès 1917 accompagnée d'Irma, Anna, Maria-Theresa, Margo et Erika. Sous le nom de « danseuses d'Isadora », Lisa et ses compagnes dansent ensuite en France et en Belgique au début des années 1920. Adoptée officiellement par Isadora afin d'obtenir la nationalité américaine et de pouvoir rentrer en Europe sans encombre (sa nationalité allemande, même la guerre terminée, ne lui permettait pas de regagner Paris), Lisa poursuit le travail de celle-ci et enseigne la danse à de nombreux enfants à Paris pendant le temps de l'entre-deux guerres. Elle danse aussi régulièrement au Théâtre des Champs-Elysées, dirigé alors par Louis Jouvet, soit en solo, soit avec ses élèves, reprenant les danses d'Isadora mais inventant aussi ses propres chorégraphies, dans un style parfois très différent de celles de son illustre mère spirituelle. Sa rencontre avec Georges Pomiès au début des années 1930 lui donne l'occasion de se produire en duo. La mort prématurée de ce dernier puis la seconde guerre mondiale mettent un terme à sa carrière fulgurante. Après les guerres, malgré plusieurs tentatives pour ouvrir une nouvelle école, Lisa mène une vie miséreuse et donne son dernier récital en 1947 avant de quitter la France pour l'Allemagne où sa sœur Charlotte prend soin d'elle jusqu'à son décès en 1976. (Source internet, texte écrit par Johana GIOT)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue