RESULTATS EXCEPTIONNELS POUR LES COLLECTIONS FOCILLON-BALTRUSAITIS


La maison de vente DE BAECQUE & ASSOCIES proposait aux enchères à l'Hôtel Drouot, un ensemble inédit d’œuvres provenant de la succession des célèbres historiens de l’Art français Henri Focillon (1881-1943) et Jurgis Baltrusaitis (1902-1988). Cette vente exceptionnelle a atteint un total d'ajdjudication de plus d'un million d'euros frais compris.
Parmi les lots phares : une Importante icône impériale en vermeil et nacre préemptée 130 000 € HF par le Musée du Louvres.


 


 
Quelques résultats exceptionnels

 

Rare icône triptyque en vermeil et bouleau de Carélie figurant saint Michel, saint Nicolas et saint Alexis par Ivan Alexeiev d'après Victor Vasnetsov
En bouleau de Carélie monté en argent et vermeil 84 zolotniks (875 millièmes), serti de cabochons de corail et grenats
Moscou, 1899-1908
Orfèvre : Ivan A. ALEXEIEV, probablement pour OLOVYANISHNIKOV ET FILS
Adjugé 165 000€ HF




Importante icône impériale triptyque en vermeil et nacre figurant saint Nicolas, sainte Alexandra et saint Alexis par Kuzma Konov
Orfèvre : Kuzma KONOV, probablement pour OLOVYANISHNIKOV ET FILS.

Moscou, 1908-1917
H. 21 cm L. 36 cm (ouverte) - H. 21 cm L. 18 cm (fermée)
Adjugé 130 000 € et préempté par le Musée du Louvre





Auguste RODIN (1840-1917)
Deux Bacchantes s'enlaçant ou La Faunesse et la Nature ou La Nature

Modèle créé probablement avant 1896,
Plâtre, épreuve unique.
Signé « Rodin » et dédicacé « A Focillon »
H. 16 cm
Provenance : offert par l’artiste à Victor Focillon (1849-1918)
Adjugé 95 000 € HF



Frédéric BAZILLE (1841-1870)
Baigneur sur une plage, 1864 ou 1869

Crayon noir, traits d'encadrement
H. 17 cm L. 26 cm
Provenance :
Offert à Henri FOCILLON (1881-1943) par la famille de l'artiste en 1927 à Montpellier.
Adjugé 35 000 € HF



Chope couverte en argent et vermeil posant sur trois pieds boule gravés de rinceaux sur fond amati, les attaches en forme de cartouches ornées au centre d'un buste à l'antique coiffé d'un panache. Le corps gravé et niellé d'une scène animée de personnages sur fond guilloché. Le couvercle à charnière décoré en repoussé d'une renommée, soutenant le portrait de Charles XII, roi de Suède entouré de deux putti, un casqué portant glaive et bouclier aux armes de la Suède, le second retenant une couronne de laurier et un phylactère marqué « Vivat Carolus ». L'appui pouce en forme de boule identique aux pieds. L'anse feuillagée à attache soulignée de motifs d'enroulements. 
Letonie, RIGA, début du XVIIIème siècle
Orfèvre: Johann Georg Eben, reçu maitre en 1703, décède en 1710. 
Adjugé 22 000 € HF

 
   
INDE, XVII - XVIIIe siècle
Deux folios d'un 'Aja'ib Al-Makhluqat

Encre, pigments polychromes et or sur papier
Adjugé 2 800 € HF et préempté par le Musée des Beaux-Arts de Lyon

Paul GAUGUIN (1848-1903)
Nave Fenua (Terre délicieuse). 1893 /1894

Mongan, Kornfeld, Joachim 14
Gravure sur bois imprimée en noir, jaune, orange et rouge.
Image : 36,2 x 21,3 cm - La feuille : 37,6 x 23,6 cm
Adjugé 15 000 € HF


Tous les résultats de la vente > ici


 
En savoir plus sur les Collections FOCILLON-BALTRUSAITIS...
 
La Collection Henri Focillon, une figure majeure de l’Histoire de l’Art au XXème siècle
La première partie de la vacation reflètait la carrière et la personnalité d’Henri Focillon (1881-1943). Enseignant, il fut également directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon, avant de se rendre aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale.  Il y poursuivit son enseignement dans les universités de Yale et New York où il forma les grands historiens américains de l’après-guerre.
Célèbre pour ses écrits sur l’Art médiéval, Focillon publia également des ouvrages fondateurs sur l’artiste japonais Hokusai (1760-1849), sur le graveur italien Piranèse (1720-1778) et des études fondamentales sur l’Art occidental en général.
Historien d’art, Henri Focillon était aussi le fils du peintre et graveur Victor-Louis Focillon (1849-1918) dont il hérita des collections. Fils d’artiste, il pratiquait aussi le dessin en amateur, ses œuvres inédites sont le reflet intime de ses recherches en Histoire de l’Art.
Henri Focillon publia considérablement sur l’Histoire de l’estampe et les différentes techniques. Face à ce bois de Gauguin, on ne peut que pense à sa publication de 1933 « Estampes en couleur gravées sur bois », illustration de la diversité des savoirs de cet homme. 
Emouvant témoignage des années chartraines de l’historien et surtout de son intérêt pour l’Art médiéval. Essentiellement connu comme médiéviste, Henri Focillon publia notamment l’Art des sculpteurs romans (1932).
Le père d’Henri Focillon, Victor-Louis Focillon (1849-1918), connu une carrière d’artiste peintre et de graveur au XIXème siècle. Sa collection, dont hérita Henri Focillon, est le reflet de ses amitiés artistiques.
 


Jurgis Baltrusaitis (1903-1988), historien d’art et héritier de l’intelligensia européenne
Elève d’Henri Focillon, l’historien de l’Art d’origine lituanienne Jurgis Baltrusaitis (1903-1988) épousa sa fille Hélène Castell-Focillon. Comme Henri Focillon, Jurgis Baltrusaitis était par ailleurs fils d’un artiste : le poète symboliste lituanien Jurgis Baltrusaitis (1873-1944) qui fréquenta l’avant-garde russe des années 1920.

La vente organisée par DE BAECQUE & Associés comprenait un important ensemble d’œuvres russes provenant de cet héritage, illustration de la brillante scène artistique à Moscou au début du XXème siècle.

L’historien de l’Art Jurgis Baltrusaitis fut également un grand voyageur à la recherche des sources en Histoire, ainsi il visita dès les années 1930 la Perse et l’Irak, il sillonna également l’Europe s’attachant toujours à retrouver les racines notamment de l’Art Roman. Célèbre pour avoir découvert le crâne qui se trouve en anamorphose dans le tableau Les Ambassadeurs par Holbein, Baltrusaitis fut un esprit curieux et ouvert comme en témoigne ses collections.


La vente illustrait les origines et les intérêts de deux grands Historiens de l’Art du XXème siècle que furent Focillon et Baltrusaitis.

Entre France, Russie, Etats-Unis et Lituanie, la richesse et la diversité des lots comme les résultats furent exceptionnelle.

Un important ensemble de gravures, souvent d’après les maîtres étaient proposées à la vente. Témoignages de l’activité de Victor Focillon et de la documentation accumulée par Henri Focillon pour ses travaux universitaires.
S’offre ainsi l’Histoire de ces deux grandes familles d’intellectuels et d’artistes réunies par le mariage d’Hélène et de Jurgis Baltrusaitis.


Vente aux enchères :
Collection Henri FOCILLON (1881-1943) et Jorgis BALTRUSAITIS (1902-1988)
Vendredi 13 mai 2022 - Hôtel Drouot - Salle 6

Renseignements
paris@debaecque.fr