Douze affiquets représentatifs de chaque...

Lot 248
600 - 900
Résultats sans frais
Résultat : 2 200 €

Douze affiquets représentatifs de chaque...

Douze affiquets représentatifs de chaque type, de belle facture, certains réparés, d'autres accidentés.
Grèce, fin du XIXe siècle et début du XXe siècle
L. 24 à 36 cm
Les affiquets grecs
Les affiquets de ceinture sont certainement les objets les plus emblématiques de l'art populaire grec.
L'affiquet, ou porte-aiguille à tricoter, sert exclusivement lors du tricotage à cinq aiguilles, à savoir la fabrication des chaussettes, des bas et des jambières. Il se présente sous la forme d'un bâtonnet, percé d'un canal longitudinal à son sommet pour recevoir la cinquième aiguille. Il est sculpté en partie haute et effilé ou de section méplate en partie basse. Une fois glissé à la ceinture, la tricoteuse l'utilise pour soutenir l'aiguille sur laquelle elle prend la maille.
Ces affiquets grecs, au décor très élaboré, obéissent sensiblement tous au même code figuratif.
Ils représentent la femme, telle une idole, de face ou de profil, assise en majesté ou debout dans une attitude hiératique, revêtue de ses plus beaux atours, parfois coiffée d'un volatile.
Parée de son costume traditionnel, ses jambes vêtues de bas décorés sont mises en exergue dans un cadre ajouré. Elle apparaît également sous l'aspect d'une statue géminée formée de deux femmes se tournant le dos. Ou bien, à l'instar de Jonas, elle émerge de la gueule d'un gros poisson. À noter, dans la collection, un affiquet solitaire sculpté de saint Georges terrassant le dragon.
Les affiquets font également office de porte-bobine, coupe-papier ou navette. Fabriqués par des bergers, paysans ou prisonniers, ils datent pour la plupart du début du XXe siècle.
Les exemplaires les plus exceptionnels viennent de Corfou, Patmos, Chios et Leucade.
Michel Andrault séduit par la beauté de ces accessoires du quotidien, par leur iconographie réelle ou imaginaire, s'attache à comprendre leur histoire et leur symbolisme.
Il partage sa passion avec un autre collectionneur et ami, tout aussi féru d'arts premiers et épris d'art populaire grec. Et, les dîners sont alors l'occasion pour eux de réunir leurs deux collections d'affiquets et de s'émerveiller*.
Il visite le musée Benaki d'Athènes, se fait traduire le peu de textes consacrés à leur sujet, mais les renseignements qu'il recueille sont pauvres et lacunaires. Nous devrions en savoir plus prochainement, une étude est en cours. En France, seul un petit article est publié en 1963 à la suite du don de trois affiquets par Mme Alix de Rothschild au musée de l'Homme.
* Chacun ayant pris soin de marquer ses objets d'un signe convenu.
Martine Houzé Twelve carved knitting sheaths, beautifully crafted, End of the XIXth century - Early XXth century GREECE Some are repaired, some with cracks L. 24 à 36 cm
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue